La carotte

Carte d'identité

Nom botanique : Daucus carota
Synonymes : pastenade, gironille
Famille : Apiacées
Partie utilisée : Racine
Période de récolte : printemps, été, automne
Très riche en caroténoïdes, la carotte est principalement connue pour embellir la peau tout en prévenant son vieillissement prématuré. Puissante antitache et cicatrisante, elle favorise également la régénération des épithéliums et prépare la peau au bronzage tout en illuminant le teint. La carotte améliore aussi la vision nocturne et l’acuité visuelle. Les fibres qu’elle contient lui confèrent enfin des propriétés digestives : elle aide à lutter contre la diarrhée et la constipation, l’excès de cholestérol et les insuffisances hépatiques légères.

En Bref

Utilisations Principales

La carotte pour la beauté de la peau :
Les propriétés de la carotte sont principalement dues à la présence d’un caroténoïde, le bêta-carotène. Celui-ci, en plus d’être un puissant antioxydant est également un précurseur de la vitamine A (le bêta-carotène est d’ailleurs appelé « provitamine A »). Grâce à cette substance, la carotte prépare la peau au soleil en augmentant la production de mélanine, favorise le bronzage et aide même à prévenir les allergies solaires en augmentant la résistance de l’épiderme aux rayons UV. La provitamine A permet une régénération plus rapide de l’épiderme et favorise la cicatrisation. Pour information, l’huile essentielle de carotte, grâce à l’abondance de vitamines qu’elle contient, peut être utilisée en usage externe pour cicatriser des brûlures, traiter des boutons d’acné et soigner des dartres. Enfin, la carotte peut être utilisée pour atténuer taches de vieillesse, ou taches pigmentaires dues au soleil ou à une grossesse (à ne pas utiliser pendant la grossesse ou l’allaitement). Convient à tous types de peaux, mixtes, grasses, sèches ou matures.

La carotte pour la vue :
De par son effet antioxydant, la provitamine A possède un effet positif sur la vue et tout particulièrement sur la vision nocturne. En effet, il a été démontré qu’une carence en vitamine A peut être progressivement responsable d’une cécité crépusculaire. La carotte permettrait d’améliorer la vision nocturne et augmenterait aussi l’acuité visuelle en général.

La carotte pour la digestion :
Non digestibles et non caloriques, elles seront éliminées directement par l’organisme. Elles possèdent cependant un intérêt certain pour atténuer certains problèmes digestifs : manger des fibres aide à prévenir les problèmes de constipation, régule le taux de sucre dans le sang… De plus, la pectine, les tanins et les mucilages contenus dans la carotte aident aussi en cas de diarrhée (panade de carotte pour constiper légèrement les bébés). Il faut donc considérer la carotte comme un régulateur intestinal, aussi bien pour la constipation que pour la diarrhée. La pectine, de par son activité absorbante, agit aussi en cas d’insuffisance hépatique légère et aide en cas d’excès de cholestérol.

La carotte comme diurétique :
la carotte possède enfin un effet diurétique de par les propriétés antioxydantes du bêta-carotène : elle augmenterait de 10% le volume des urines et permettrait d’éliminer plus d’acide urique. Ceci explique qu’elle puisse être utilisée dans certaines pathologies qui résultent d’un excès d’acide urique, comme la goutte. Elle peut aussi s’avérer utile en cas de calculs rénaux.

Synergies

Il est intéressant d’associer la carotte avec d’autres plantes sous forme d’huile végétale, d’eaux florales ou de compléments alimentaires.
Voici donc quelques idées en fonction de la pathologie à traiter :

Pour la peau :
-Synergies à base de plantes :
levure de bière (en cas de peau sèche et terne), ortie (acné), huile d’onagre (peau sèche)

-Synergies avec des huiles végétales :
Huile vierge de rose musquée (illumine le teint, anti-âge et cicatrisante puissante), huile de noyaux d’abricots (illumine le teint, effet bonne mine et régénérante), aloe vera (cicatrisante et apaisante en cas d ‘eczéma ou de petite plaie)

Pour la vue :

-Synergies avec d’autres plantes :
Ginkgo (antioxydant puissant), camomille romaine (anti inflammatoire et adoucissante pour soulager les yeux fatigués, en compresse ou bains oculaires)

-Synergies avec des eaux florales :
Hydrolat de bleuet (adoucissant et décongestionnant en compresses oculaires)

Pour la digestion (diarrhée principalement) :

-Synergies avec des plantes :
Charbon végétal (il absorbe les gaz et aide en cas de douleurs abdominales, de flatulences et de diarrhée), thym (comme antiseptique intestinal en cas de diarrhée), curcuma (anti inflammatoire et antispasmodique), graine de lin ou psyllium (aide à bien digérer en accroissant le volume des selles, laxatif)

Comme diurétique (en cas d’œdèmes, de goutte, de calculs rénaux) :
-Synergies avec des plantes :
Reine des prés (diurétique), cassis (parfait pour la goutte : diurétique et élimine l’acide urique)

Différentes formes d'utilisation

La carotte peut se consommer sous différentes formes:

– En gélules (contenant de la poudre de carotte) qui est la forme la plus pratique.
– Jus frais : 4-5 verres par jour nécessaire
– Huile essentielle : 2 gouttes dans du miel le matin en usage oral ou en usage local dilué dans une huile végétale
– Macérât huileux : voie orale ou usage local

Précautions d’emploi et
contre-indications

Les graines ainsi que l’huile essentielle (qui provient des graines) sont déconseillées pendant la grossesse et l’allaitement. En effet, celles-ci ont un effet emménagogue, c’est-à-dire qu’elles augmentent le flux sanguin vers l’utérus. En début de grossesse, elle pourrait provoquer une fausse couche. L’huile essentielle de carotte est un bon tonifiant mais attention, elle peut aussi faire monter la tension. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Utilisation réservée à l’adulte. Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes. Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Sources et Références