Le cycle menstruel pour la femme moderne

Connaître son rythme naturel et le respecter est primordial. Apprendre un petit peu plus sur notre cycle menstruel peut nous aider à optimiser notre vie de femme au quotidien ! Découvrez nos astuces, conseils et recettes !
Temps de lecture : 7 minutes


LE CYCLE MENSTRUEL POUR LA FEMME MODERNE

Etre à l’écoute de son cycle 

Les fluctuations du taux d’hormones durant notre cycle menstruel jouent un rôle crucial dans la façon dont nous nous sentons mentalement et physiquement chaque jour, et ce tous les mois.

Comme vous avez pu le remarquer, cela affecte tantôt nos émotions, tantôt notre niveau d’énergie physique, notre stress, notre appétit, notre humeur, notre communication, notre sommeil et bien plus encore.

Mais que se passerait-il s’il y avait un moyen de gérer ses hormones ? 

Vous savez, les jours où vous vous sentez confiant émotionnellement, mentalement vif et physiquement fort ? Imaginez maintenant pouvoir planifier vos entraînements, vos réunions et votre créativité en fonction de votre cycle pour en tirer que du positif!

De plus en plus de femmes souhaitent reprendre la main sur leur corps et se connecter à nouveau à leur cycle. La méthode ‘’ syncing ‘’ permet cela.



La méthode ” syncing ” : qu’est ce que c’est ?

Le «Cycle syncing» est un terme qui a été déposé par Alisa Vitti, nutritionniste fonctionnelle, fondatrice de Flo Living et la principale voix autour de la neurochimie, de l’énergie féminine, de l’entrepreneuriat à New York.

Pour faire court, la synchronisation du cycle repose sur la gestion de l’alimentation, de l’exercice physique, de son emploi du temps personnel et professionnel en se calant sur les quatre phases du cycle féminin.

Cela peut avoir une incidence assez conséquente sur les douleurs liées aux règles, les symptômes prémenstruels, la libido, la fertilité et les troubles hormonaux.

L’idée et la pratique de la connexion à son cycle semblent innées, et pourtant nous sommes encore nombreuses à utiliser des médicaments de synthèse pour nous soulager. Adopter une alimentation adaptée en fonction de notre cycle, respecter notre corps, notre esprit pour être en harmonie avec notre féminité est à la portée de tous. Chaque femme peut bénéficier d’une meilleure compréhension de son corps et retrouver un cycle naturel sans l’utilisation de contraceptif hormonal.


Mieux comprendre nos phases menstruelles

Parlons des 4 phases de notre cycle et pourquoi vous voudriez peut-être envisager de modifier votre alimentation, votre routine sportive et ajouter des ingrédients clefs pour mieux appréhender et gérer votre cycle en toute sérénité.

Il y a quatre phases dans le cycle féminin, la phase menstruelle qui dure quelques jours dépendamment de chaque femme, la phase folliculaire les jours 6 à 14, la phase ovulatoire les jours 15 à 17 et enfin la phase lutéale les jours 18 à 30. 

Accompagner ces phases permettra d’être en accord avec les fluctuations hormonales et ainsi être mieux dans son corps et son esprit.

A noter que le nombre de jours pour chaque phase est donné à titre indicatif et ne saurait substituer un réel suivi personnel. Ce sont des données théoriques qui ne sauraient remplacer votre écoute personnelle. Prenez votre temps et tenez un journal durant au moins 3 mois pour décoder vos moments d'ovulations avec votre température, glaires cervicales et l'ouverture du col etc.


La première phase de notre cycle : La phase menstruelle

Biologiquement, soit l’ovule va être fécondé et va aller s’implanter dans la muqueuse utérine qui s’épaissit pour se transformer en nid douillet, dans ce cas les niveaux hormonaux sont très hauts. Soit il n’y a pas fécondation, les niveaux de progestérone et d’œstrogènes vont baisser et la muqueuse va se désagréger entraînant parfois une humeur irritable et autres symptômes prémenstruels. On perd alors du sang et du fer, et les prostaglandines (qui provoquent des crampes) atteignent leur maximum. 

A cette période du cycle, nous sommes plus enclins à se recentrer, se dorloter, prendre soin de soi et rester casanière.

C’est le moment d’effectuer des tâches plus routinières. L’exercice physique devra être plus doux, c’est un moment ou il faut vraiment s’écouter sans vouloir trop en faire. On privilégie donc les activités d’introspections comme la méditation, Yoga Nidra, étirement doux etc.

L’assiette devra comporter des aliments riches en oméga-3, en vitamine C pour favoriser la fabrication de progestérone en cas de nidation et privilégier les légumes de saison. Privilégiez donc les aliments riches en minéraux et buvez plus d’eau qu’à l’accoutumée.

La deuxième phase de notre cycle : La phase folliculaire 

L’énergie va se remettre à augmenter avec des répercussions physiologiques et psychiques. Les hormones œstrogènes et testostérone atteignent leur maximum. Pendant cette période l’organisme se prépare à libérer un ovule et les femmes se sentent davantage en énergie, confiantes et prêtes à entrer en action.

Utilisez cette recrudescence d’énergie pour rester plus actif et maintenir votre corps avec des aliments qui renforcent l’énergie. 

C’est le moment de consommer des aliments énergétiques comme les légumes verts riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments ou encore des oméga-3, des protéines et des aliments riches en vitamine E pour favoriser la croissance des follicules comme l’huile de germe de blé, les amandes, les graines de tournesol, les noix, les œufs de poisson, les avocats ou encore les épinards. En ce qui concerne l’exercice physique, il pourra être plus intense et dynamique et ce sera le moment propice pour bouger, organiser, planifier ou découvrir de nouvelles activités.

La troisième phase de notre cycle : la phase ovulatoire 

C’est lors de la phase ovulatoire que l’ovule est libéré dans les trompes de Fallope et qui arrive théoriquement autour du 14° jour. Les œstrogènes sont à leur plus haut niveau et la progestérone commence à augmenter pour une éventuelle future gestation.

C’est donc la période propice pour les projets. Les femmes se sentent à ce moment de leur cycle alertes, passionnées et plus amoureuses. L’organisme est de son côté prêt à éliminer le trop plein d’œstrogènes et de toxines. Les activités physiques propices à cette période peuvent être intenses et de préférence collectives.

L’assiette devra donc être riche en antioxydants que l’on trouvera dans les légumes et fruits frais de saison. Les aliments riches en magnésium sont les bienvenus pour rétablir le juste équilibre entre œstrogènes et progestérone. 

Évitez les aliments salés pour éliminer les ballonnements, hydratez-vous, mangez des aliments riches en fibres et faites de l’exercice ! Les aliments riches en eau et en fibres comme les fruits et légumes seront à mettre à l’honneur pour lutter contre une éventuelle constipation. Les levures, céréales complètes ou les oléagineux vont contribuer à faciliter la libération de l’œuf et son éventuelle implantation. 

Écoutez votre corps, suivez votre cycle et lorsque vous savez que l’ovulation arrive, sortez, amusez-vous, profitez de ces sentiments presque euphoriques, positifs et continuez à faire de l’exercice.

La quatrième et dernière phase de notre cycle : La phase lutéale 

Le fin de notre cycle s’achève enfin avec la phase dite lutéale. Soit l’ovule va être fécondé et va aller s’implanter dans la muqueuse utérine qui du coup s’épaissit pour se transformer en nid douillet, dans ce cas les niveaux hormonaux sont très hauts. Soit il n’y a pas fécondation, les niveaux de progestérone et d’œstrogènes vont baisser et la muqueuse va se désagréger entraînant parfois une humeur irritable et autres symptômes prémenstruels. 

Et oui, lorsque les œstrogènes diminuent, la sérotonine suit !

Pendant les quatre à sept premiers jours, vous avez généralement une énergie et une humeur normales qui diminuent lentement pendant le reste des deux semaines. Après l’ovulation, la progestérone est à la hausse, ce qui vous fait vous sentir un peu plus lente, introvertie et sensible que la normale. Cette hausse est également à l’origine d’envies d’aliments gras et riches en glucides et une augmentation de l’appétit en général.

Rétention d’eau, constipation, les crampes ou les nausées ne sont pas rares avec durant cette phase. Si vous commencez à vous sentir moins énergique, restez à la maison, et reposez-vous. C’est le moment d’effectuer des tâches plus routinières. L’exercice physique quant à lui devra être plus doux comme dans la phase menstruelle.

L’assiette devra comporter des aliments riches en oméga-3, en vitamine C pour favoriser la fabrication de progestérone en cas de nidation et privilégier les légumes de saison. Des aliments plutôt chauds et réconfortants sont à privilégier, notamment le fameux bouillon d’os ou de légumes riches en minéraux et hydratant.

Notre astuce ?

Ajouter des choses qui vous font plaisir pour augmenter la sérotonine comme le chocolat noir et le thé vert !

Doubler les aliments riches en cannabinoïdes et les suppléments comme le CBD qui augmentera la sérotonine pour gérer le stress, stimuler votre équilibre émotionnel et agir comme un agent anti-inflammatoire attribué aux ballonnements et à la douleur liés à l’apparition des SPM. 

Évitez ou limitez les aliments gras, l’alcool, la caféine et les aliments salés.

Si vous avez des règles douloureuses, cela peut être dû à un excès d’œstrogènes. Si cela est vrai pour vous, pensez aux fibres: les graines de chia, les noix, les framboises, les légumes à feuilles se lient aux œstrogènes et augmentent l’excrétion, ce qui est essentiel dans cette phase pour une phase lutéale plus paisible.


En conclusion …

Encore une fois, écoutez votre corps ici – profitez du temps dont vous disposez dans cette phase avant que le swing hormonal ne frappe. Continuez à faire de l’exercice, mais à mesure que votre niveau d’énergie diminue, pensez à moins de mouvements à fort impact comme le yoga et la marche. Donnez à votre corps ce dont il a besoin en vous livrant un peu plus ici que vous ne le feriez normalement. Votre corps a ses envies pour une raison: vous vous préparez à la menstruation. Les aliments riches en fer, ultra-nourrissants et les plus riches en nutriments conviennent ici. Les aliments chauds, mous et réconfortants sont essentiels.

Chez Herbal District, nous nous concentrons sur des solutions pour optimiser l’esprit, le corps, l’humeur et le sommeil des femmes afin qu’elles puissent apparaître comme les meilleures versions d’elles-mêmes au quotidien. En équilibrant notre système endocannabinoïde avec des phytocannabinoïdes tels que le CBD, nous alimentons notre corps et soutenons l’optimisation de notre système endocrinien qui régule nos hormones du stress au sommeil en passant par les plaisirs charnels (libido).

Ceci n’est qu’un guide. Seule vous, êtes à même de savoir ce qu’il vous fait du bien. Le maître mot : L’Amour de soi !

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Réseaux Sociaux

Notre Top Actualités

Dernières Herbal News

Abonnez-vous à nos Chroniques Botaniques

Pas de spam, uniquement des notifications sur les nouveaux produits, les mises à jour.

Categories

Tags

Aller plus loin

D'autres Herbal Posts

Quel est l’impact de vos hormones sur votre humeur ?

Temps de lecture : 5 minutes Les hormones sont des substances chimiques produites par différentes glandes de notre corps, elles déterminent notre humeur. En voyageant dans notre sang, elles agissent sur nos sentiments, autant positifs que négatifs.

cbd endométriose

Le CBD et l’endométriose

Temps de lecture : 10 minutes Le CBD est il un traitement efficace pour l’endométriose ? Dans cet article, nous aimerions vous expliquer de plus près comment l’endométriose affecte votre corps mais également pourquoi le CBD pourrait être la réponse que vous cherchiez.

Herbal District Bourrache

Les huiles végétales, quels bienfaits ?

Temps de lecture : 5 minutes Réputées pour leurs vertus, les huiles végétales sont devenues un élément incontournable. Nous vous invitons à découvrir les bienfaits d’huiles végétales locales made in France!